Friday, November 11, 2005

Leaf #19

Elle se sent comme une apostrophe qui flotte entre le vide des mots, pendue à une lettre invisible; comme une apostrophe qui s'abandonne à la rage d'un gouffre sans issue, parce qu'elle rêve de l'enchantement de la virgule d'en bas; et comme une apostrophe, elle se fige, s'isole, se déchire, se dévêt de tout un corps inutile, et puis attend là-bas, toute minuscule, mouillée, gelée, presque comme un point, pour qu'un jour peut-être on l'apostrophe.

5 Comments:

At Friday, November 11, 2005 12:53:00 PM, Blogger Maldoror said...

Cute.
Poetic.

 
At Monday, November 14, 2005 9:02:00 AM, Blogger AZ said...

تفغر ا زى فاهها دهشة وتنصرف

 
At Monday, November 14, 2005 3:16:00 PM, Blogger Eve said...

Eve nods her head and say: I know AZ, I know..

;-)

 
At Wednesday, November 23, 2005 3:02:00 AM, Anonymous adib said...

j'adore!
tu fais mouche chere eve!
je découvre ton blog a travers celui de mon cher zizou !
tes ecrits sont délicieux et ta sensibilité est omnipresente sur ton blog!

 
At Wednesday, November 23, 2005 10:54:00 PM, Blogger Eve said...

merci adib, tes mots me font plaisir :)

 

Post a Comment

<< Home